Activités

Il fait « Trishaw » à Melaka !

Salut les loulous !

Vous avez envie de vous évader quelques minutes ? Suivez-nous !

Aujourd’hui on vous emmène à Melaka en Malaisie. Nous n’avons jamais été dans ce pays d’Asie du Sud-Est et c’est pourquoi nous avons décidé d’en faire la deuxième étape de notre voyage de 6 mois ! On est comme ça nous, on est des fous-fous 🙂 C’est ainsi que nous nous sommes retrouvés un lundi matin sous la pluie à attendre le bus qui relie Singapour à Melaka, avec le goût amer de la défaite des Bleus en finale de l’Euro 2016 en bouche… Mais pas pour bien longtemps !

Nous avions prévu d’aller à Melaka sans trop savoir ce que nous y ferions, et finalement cette ville est devenue l’un de nos coups de coeur en Malaisie ! D’une parce que nous y avons retrouvé le beau temps en y arrivant, et ça c’est important ! Mais aussi pour tous les points suivants…

Un carrefour culturel et religieux

Tout comme à Singapour, nous avons immédiatement ressenti la mixité culturelle et religieuse imprégnant la ville. Dans le centre historique, les rues aux ambiances variées s’entrecoupent et nous nous sommes souvent arrêtés pour admirer les différents lieux de culte : l’église du Christ toute rouge sur la place de l’hôtel de ville, la mosquée Masjid Kampung Kling ou encore les différents temples bouddhistes et hindouistes.

L'église rouge Saint Francis à Melaka en Malaisie La mosquée Masjid Selat au bord de la mer à Melaka en Malaisie

La mosquée Masjid Selat a été construite au-dessus de la mer dans le détroit de Melaka. De l’autre côté de l’horizon se trouve l’île indonésienne de Sumatra ! L’endroit est magnifique, encore plus lorsque les derniers rayons du soleil couchant viennent caresser la coupole dorée de l’édifice…

 Notre itinéraire à pied : partons visiter les monuments de Melaka, une balade culturelle qui nous aura fait transpirer !

Tous les goûts, toutes les saveurs

Les loulous, vous savez que nous sommes de petits gourmands 🙂 De là à dire qu’une histoire d’amour est née entre nos papilles et la gastronomie malaisienne, il n’y a qu’un pas ! À Melaka, on en trouve pour tous les goûts et toutes les saveurs. Du sucré, du salé, du pimenté… Qu’ils soient Malais, Chinois, Indiens ou Pakistanais, les cuistots de la ville nous auront mis l’eau à la bouche ! Et même si Mamie Simone ne supporte pas bien la cuisine épicée, on vous assure qu’elle trouvera chaussure à son pied… Ou plutôt, saveur à son palais !

Un bol de Lakhsa dans un restaurant de Melaka en Malaisie Spécialité culinaire à base de riz bleu dans un restaurant chinois de Melaka en Malaisie

Nous avons adoré transpirer à grosses gouttes tout en mangeant un Laksa bien pimenté, à mi-chemin entre la soupe de poisson et le curry. Et pour apaiser notre bouche en feu, rien de mieux qu’une gorgée de Tiger Beer bien fraîche 🙂
Nous avons aussi été agréablement surpris par les gâteaux de riz bleu farcis à la viande et servis sur une feuille de bananier. Non seulement leur apparence est originale, mais en plus ils sont délicieux !

Une coupe de cendol glacé à Melaka en Malaisie Une cocotte vapeur maison pour cuire de délicieux gâteaux coco à Melaka en Malaisie

Côté sucré, nous n’avons pas été en manque non plus, puisque nous avons découvert le cendol. Ce dessert rafraîchissant est composé de glace pilée arrosée de lait de coco et de sucre de palme, accompagnée de nouilles vertes à base de farine de riz et d’une plante tropicale appelée pandan ! Ça peut paraître un peu étrange de prime abord, mais quand on est des aventuriers de la bouffe et qu’on a mangé une patte de poulet quelques jours plus tôt, on n’a pas le droit de se défiler. Pas comme ça, pas devant un dessert aussi bon !

Nous avons gardé le meilleur pour la faim – notez le jeu de mots – puisque nous avons littéralement craqué pour des petits gâteaux vapeur tous chauds à base de riz, de sucre de coco et de coco râpée, préparés à l’entrée de la rue Jalan Hang Jebat. Maintenant que Mamie Simone est couchée, on peut vous dire la vérité : nous en avons mangé une boîte de cinq par jour 🙂

Street-art et bateau-mouche

Une petite rivière traverse Melaka, et comme dans beaucoup d’endroits touristiques, qui dit rivière dit… bateau-mouche ! Nous n’avons pas vraiment eu envie de monter à bord, mais nous avons adoré nous placer aux meilleurs spots pour faire coucou aux touristes. Que ce soit sur un pont, le long des quais ou depuis une terrasse, nous étions là pour les saluer. Et ils nous le rendaient bien ! Il en faut vraiment peu pour être heureux 🙂

Un bateau mouche emmène les touristes le long de la rivière à Melaka en Malaisie

D’ailleurs, c’est en nous baladant le long de la rivière au Nord du centre historique que nous avons pu admirer de magnifiques street-arts sur les façades des bâtiments.

Gros plan sur un street art mural à Melaka en Malaisie Vue d'ensemble du le street-art sur les murs de plusieurs bâtiments le long de la rivière à Melaka en Malaisie Gros plan sur le visage d'une femme en street-art sur un mur de Melaka en Malaisie

Les dessins y sont nombreux et variés, et curieusement nous n’avons croisé que peu de personnes qui semblaient s’y intéresser.

Le trishaw, bolide kitsch et écolo

Et si les gens ne s’intéressent pas tellement au street-art, c’est sûrement la faute du trishaw, la véritable attraction de Melaka. Il s’agit d’un pousse-pousse à trois roues. Le conducteur, si vous montez à bord, ne manquera pas de vous faire visiter la ville en s’arrêtant quelques instants à chaque point d’intérêt. D’après votre budget et vos envies, vous pourrez choisir entre un petit circuit de 25 minutes et un autre plus long que nous n’avons pas eu le courage de tester.

Un trishaw Minnie tout rose à Melaka en Malaisie Un ourson à lunettes de soleil assis sur le phare d'un trishaw à Melaka en Malaisie Trishaw Hello Kitty et sa cycliste sur la place rouge de Melaka en Malaisie

Il faut dire que faire un tour de trishaw à Melaka a tout d’une expérience décalée. Elle vous tentera sûrement, histoire de visiter tout en restant à l’ombre… Mais les loulous, choisissez bien votre trishaw : ils sont tous plus kitsch les uns que les autres. Vous risquez de vous retrouver entourés par des ours en peluches, des gadgets Hello Kitty ou des personnages de Disney !

Et pour que la journée soit vraiment inoubliable, le conducteur vous passera la musique de son choix. Nous avons fait un tour à bord d’un trishaw Hello Kitty rose au son des accords d’Hotel California des Eagles, en boucle et à tue-tête ! Allez, on vous l’avoue : ça nous a presque plu 🙂

Les loulous, vous pourrez également monter à bord d’un trishaw la nuit. En plus de la décoration et de la musique, vous aurez alors droit à de superbes guirlandes électriques dignes des meilleurs sapins de Noël !

Quelques chiffres…

71,40 euros : les trois nuits pour deux à la River View Guest House, avec surclassement en chambre privée. Le personnel est sympa et devinez quoi, on a vue sur la rivière et on peut faire coucou aux bateaux-mouches 🙂

16,50 euros : l’aller simple Singapour-Melaka en bus tout confort avec Lapan Lapan, avec visite inoubliable du poste frontière de chacun des deux pays. Attention, la file d’attente à Singapour peut être longue 😉

10,70 euros : deux Laksa et deux Tiger Beer parce que le Laksa, c’est quand même bien pimenté !

9 euros : la carte sim 4G Digi avec 2.5 Go de data pour Skyper avec Mamie Simone qui est restée en France…

5,20 euros : les 25 minutes de Trishaw, une expérience pour les yeux et les oreilles 🙂

1,60 euros : les deux cendol en terrasse au bord de la rivière pour un dessert en amoureux

1,25 euros : les cinq gâteaux vapeurs confectionnés avec amour par nos amis au coin de la rue. Grosse arnaque cependant, c’est tellement bon que ça se mange en deux minutes chrono !

0,30 euros : le billet de bus de la gare routière Melaka Sentral jusqu’à la place rouge dans le centre ville historique

GRATUIT : les visites des mosquées, églises et temples de la ville ainsi que des street-arts le long de la rivière. Vous auriez tort de vous en priver !

L’anecdote

L’office du tourisme de Melaka nous a déconseillé de marcher jusqu’à la mosquée Masjid Selat et recommandé de prendre un taxi. Elle est en effet excentrée, sur une presqu’île actuellement en chantier. Comme nous aimons marcher, nous n’avons pas suivi le conseil 🙂 Nous nous sommes presque perdus en arrivant dans ce qui ressemble à une ville-fantôme. De grands complexes touristiques devraient y voir le jour prochainement… En tous cas, les panneaux promotionnels vendent le chantier comme étant le futur Dubai de l’Asie du Sud-Est !

C’est alors que deux ouvriers nous ont gentiment indiqué notre chemin. Enfin arrivés, nous avons rencontré une famille franco-marocaine et un couple franco-tunisien qui venaient également visiter la mosquée. Grâce à eux, nous avons pu y entrer une fois vêtus de manière appropriée. Nous avons fait le chemin du retour ensemble sans même échanger nos noms ou contacts, tellement nous étions absorbés par notre conversation. Nous n’oublierons jamais cette rencontre et ce moment partagé.

Nous trouvons dommage que cette belle mosquée ne soit pas mentionnée dans notre Lonely Planet. Nous ne savons pas à quoi l’endroit ressemblera lorsque les hôtels en construction auront ouvert. Mais pour l’instant, la beauté du lieu vaut bien la peine de marcher quelques kilomètres, quitte à se perdre un peu en chemin 😉

3 réponses »

Laisser un commentaire