Articles

Un p’tit babi à Bali

Salut les loulous !

Vous avez envie de vous évader quelques minutes ? Suivez-nous !

DSC_0124Aujourd’hui, on vous emmène en Indonésie sur l’île de Bali. Plus précisément, nous nous rendons dans la ville d’Ubud, que l’on dit être la capitale culturelle de l’île. On ne va pas vous mentir, l’endroit est très touristique.

Il ne faudra pas penser vous rendre dans un lieu reculé et préservé de toute culture occidentale. Cependant, le décor a du charme : imaginez-vous rejoindre la ville à pied ou en scooter, entourés de rizières verdoyantes.

Fermez les yeux et sentez le soleil en train de vous réchauffer et cuire lentement les quelques parties blanches de votre corps qui dépasseront de votre chemisette et de votre short d’aventuriers. Imaginez-vous en train de déambuler dans les ruelles de la ville, au milieu des temples hindouistes.

Vous êtes les spectateurs de la vie locale à laquelle se mélangent les téméraires explorateurs « bule » – ou « blancs » en indonésien – qui comme vous, visitent la ville. Humez le doux mélange des épices qui s’échappe des restaurants et bouis-bouis en tous genres où mijotent nasi goreng et autres sata ayam bien connus des amoureux de l’Asie du Sud-Est.

Ca y est, vous y êtes ?

Enseigne Ibu Oka

Dans cet article, nous allons parler gastronomie et nous allons nous attaquer au plat mythique de l’île de Bali : cela va probablement vous surprendre, mais LA spécialité balinaise est un cochon braisé à la broche que l’on appelle Babi Guling.

Dites bien à Mamie Simone de le prononcer « Babi Goulinegue » pour faire plus authentique. On va vous emmener au fameux restaurant Ibu Oka qui a fait de ce plat son chef d’œuvre.

Des cochons tous mignons

Tous les jours, c’est un véritable rituel : pas moins de sept cochons seront égorgés, vidés puis fourrés au curry local appelé Bumbur Bali. Chaque cochon sera ensuite embroché pour rôtir lentement pendant plusieurs heures au-dessus d’un feu, dont les braises seront alimentées par des écorces de noix de coco.

Babi Guling à la broche

Et comment vous dire, nous n’avons pas été déçus par le résultat ! La viande est à la fois fondante, tendre et relevée par le curry. La peau sera également servie et croustillera sous vos dents. Vous vous surprendrez sans doute à aimer le boudin et les abats fraichement frits et subtilement parfumés par les épices.

En accompagnement, vous pourrez vous régaler avec un riz aux légumes. Un vrai régal pour les papilles, une délicieuse évasion gustative que nous ne pouvons que vous recommander ! C’est tout simplement exquis.

DSC_0142

Pour finir, nous avons eu la chance de voir l’envers du décor en visitant les cuisines du restaurant. N’hésitez pas à demander à la patronne, elle vous indiquera le chemin d’un gracieux sourire. Et oui, nous avons vu le dernier petit cochon embroché en train de rôtir. Quelle évasion que de goûter à la cuisine locale !

Un cuisinier d'Ibu Oka

Pour manger un délicieux Babi Guling, rendez-vous à l’adresse suivante :

 

 

Laisser un commentaire