Le torii flottant de l'île de Miyajima dans la baie d'Hiroshima au Japon

C’est pour tout ça que nous aimons le Japon

Salut les loulous !

Vous avez envie de vous évader quelques minutes ? Suivez-nous !

Aujourd’hui, on vous emmène au Japon sur l’île de Honshū ! Nous venons d’y passer cinq semaines, en commençant à Tōkyō, en passant par les Alpes Japonaises et les villes de Nagano et Takayama, le Fujisan, la région du Kansai et la ville de Kyōto, pour finir à Hiroshima et sur l’île de Miyajima.

Il faudra plus d’une vidéo de cinq minutes et un petit article pour vous expliquer pourquoi nous aimons tant le Japon, mais nous espérons vous en donner un aperçu : Tōkyō, ses neko-bars, son agitation et sa démesure, la beauté de la campagne japonaise, la cuisine nippone…

Et en y restant plus d’un mois cette fois-ci, nous avons également eu plus d’opportunités de rencontrer les Japonais, vivre à leurs côtés et partager la culture et les traditions de ce pays qui nous fait rêver depuis que nous sommes des enfants.

Pour nous, ces cinq semaines au Japon furent la meilleure façon de clore notre voyage de 196 jours en Asie et Océanie commencé plus de 6 mois plus tôt. Mais rassurez bien Mamie Simone, les loulous : elle n’a pas fini d’avoir de nos nouvelles 😉

Phare en haut de la falaise à Watsons Bay, Sydney, Australie

Villes d’Océanie : de Sydney à Auckland

Salut les loulous !

Vous avez envie de vous évader quelques minutes ? Suivez-nous !

Aujourd’hui, on vous emmène entre l’Australie et la Nouvelle-Zélande. Après plusieurs mois en Asie, nous arrivons en Océanie, avec une escale à Sydney. Nous allons profiter de quelques jours pour découvrir cette ville que nous ne connaissons pas, de son centre jusqu’aux plages de Bondi et Coogee, en passant par notre coup de coeur la baie de Watson, ou Watson’s Bay comme le disent nos amis anglophones ! Les paysages sont sublimes et nous avons l’impression d’être au bout du monde. Sydney deviendra même l’un des coups de coeur de notre voyage.

Nous rejoignons ensuite la Nouvelle-Zélande pour un road trip d’un mois et nous commençons notre périple à Auckland, entre gratte-ciels, moutons et parcs sublimes. Après avoir récupéré notre carrosse, nous mettons les voiles et partons à la découverte du pays des Maori ! Que Mamie Simone attache bien sa ceinture, parce qu’il va y avoir de la route 😀

 

Stand de street-food au marché Gwangjang de Séoul en Corée du Sud

Street-food au marché Gwangjang de Séoul

Salut les loulous !

Vous avez envie de vous évader quelques minutes ? Suivez-nous !

Aujourd’hui on vous emmène en à Seoul, en Corée du Sud. Nous venons d’arriver dans le pays et nous sommes enchantés de découvrir sa capitale. Au-delà de ses quartiers ultra-branchés, de ses temples grandioses et de sa vieille-ville surélevée, ce qui nous surprend le plus, c’est que Seoul est entourée de nature !

La ville est entourée de montagnes et parsemée de nombreux parcs dans lesquels les Seouliens viennent se promener, s’exercer ou simplement pique-niquer en famille. C’est ainsi que nous sommes arrivés d’ailleurs en plein milieu du festival du jardinage qui attirait de nombreux habitants. Voilà une activité qui aurait bien plu à Mamie Simone, elle qui adore tailler ses géraniums 😀

Mais surtout, c’est à Seoul que nous avons découvert la street-food coréenne. Nous nous sommes régalé avec les Tteokbokki, ces petites quenelles de riz frites et passées dans une sauce pimentée, les Gimbap, cousins éloignés des Maki japonais ou encore les boudins noirs coréens, subtils et gourmands. Le marché de Gwangjang est notre endroit préféré pour s’attabler et déguster ces spécialités dans un contexte authentique puisque de nombreux Coréens viennent y dîner en début de soirée.

D’ailleurs, cela ne vous coûtera pas très cher et on vous montre dans la vidéo que l’on peut y manger pour moins de cinq euros par personne. Et les plus téméraires pourront essayer des curiosités locales comme le fameux poisson-pénis ou le poulpe cru et vivant. Alors, ça vous ouvre l’appétit les loulous ? 😉

Une femme d'une minorité ethnique vêtue de sa tenue traditionnelle dans une rue de Lijiang dans le Yunnan en Chine

Les villes historiques de Dali et Lijiang

Salut les loulous !

Vous avez envie de vous évader quelques minutes ? Suivez-nous !

Aujourd’hui on vous emmène au fin fond de la province du Yunnan en Chine. Nous allons visiter ensemble les villages historiques de Dali et Lijiang ainsi que leurs alentours. On va en prendre plein les yeux avec de belles pagodes, le lac Erhai ou encore le Black Dragon Pool. Mais surtout, ce sera l’occasion de découvrir le mode de vie et l’artisanat des minorités ethniques locales comme les Yi, les Bai ou les Naxi.
Et alors que nous quittons le Yunnan la tête pleine de souvenirs, nous vous montrons également son visage moderne alors que nous sommes en route vers la gare pour de nouvelles aventures !

Des touristes profitent du panorama sur la forêt de pierres de Shilin dans le Yunnan en Chine

Découverte d’un autre monde à Kunming

Salut les loulous !

Vous avez envie de vous évader quelques minutes ? Suivez-nous !

Aujourd’hui on vous emmène au Sud de la Chine, dans la province du Yunnan. Nous sommes arrivés à Kunming pour quelques jours et nous découvrons littéralement un autre monde. La Chine nous a surpris comme nous ne nous y serions jamais attendus : sa culture et ses traditions, l’accueil de ses habitants toujours prêts à nous aider, sa gastronomie riche et variée, ses temples magnifiques et ses paysages grandioses comme ici la forêt de pierres de Shi Lin

Des fidèles prient dans un temple bouddhiste de Chinatown à Singapour

Découverte du quartier de Chinatown à Singapour

Salut les loulous !

Vous avez envie de vous évader quelques minutes ? Suivez-nous !

Aujourd’hui on vous emmène à Singapour. La première étape de notre voyage de 6 mois en Asie et Océanie… Ce nom était pour nous synonyme d’exotisme, de port du bout du monde, de mystère. Singapour nous aura fait rêver dès la préparation de notre voyage, mais surtout pendant les 5 jours où nous aurons arpenté, munis de nos tongs dans la moiteur du mois de Juillet, cette jungle mi-urbaine, mi-végétale.

Un building de Singapour envahi par la végétation A Singapour, la jungle est urbaine mais aussi végétale !

Des quartiers aux ambiances différentes

Quand on pense à Singapour, on s’imagine en train de siroter un cocktail tout en se rafraîchissant dans la piscine à débordement du Marina Bay Sands, face au soleil se couchant derrière les impressionnants gratte-ciels. Seulement les loulous, cela aurait été sensiblement au-dessus de notre budget, sachant qu’il faut être client de l’hôtel pour accéder à ce privilège.

La vue sur la baie de Singapour et les gratte-ciels depuis le Marina Bay Sands Le grandiose Marina Bay Sands éclairé de nuit dans la baie de Singapour

Ce qui nous a le plus surpris en arrivant à Singapour, c’est la mixité des habitants de la ville, qu’ils soient d’origine malaisienne, indienne, chinoise ou expatriés. Cependant, chaque communauté vit dans un quartier qui lui est propre, avec son style, son architecture, sa cuisine et sa culture, sans trop empiéter sur les autres. Nous avons adoré nous perdre dans chacun d’entre eux, avec l’impression d’être tantôt dans une ville indienne, en version (trop) aseptisée, tantôt dans le quartier touristique d’une grande ville chinoise dont la population aurait été réduite de moitié.

Une rue colorée du quartier de Little India à Singapour Une rue animée du quartier de Chinatown à Singapour Des poupées typiques du quartier de Chinatown à Singapour

Et c’est justement là que nous vous emmenons les loulous ! Nous avons choisi de dormir dans le quartier de Little India où sont basés les guesthouses et backpackers bon marché et voulons nous rendre à Marina Bay. Nous sommes motivés, il fait beau, nous décidons donc d’y aller à pied depuis notre guesthouse. Ne vous inquiétez pas, on sait ce qu’on fait, les deux quartiers ne sont qu’à 6 kilomètres l’un de l’autre ! Et puis on adore marcher : c’est le meilleur moyen de comprendre une ville et en découvrir ses secrets 🙂

Notre itinéraire à pied : de Little India jusqu’au Marina Bay Sands, en passant par Chinatown

Pause culturelle et gastronomique à Chinatown

À mi-chemin se trouve le quartier de Chinatown. D’un commun accord, nous décidons de nous y aventurer. D’une, parce qu’il y a un très beau temple bouddhiste dans lequel est exposée la relique d’une dent de Bouddha. Et de deux, parce qu’on vient de passer l’heure du déjeuner, et que Meryll y voit l’occasion de manger quelques spécialités culinaires chinoises. Et il ne déconne pas avec ces choses-là 🙂 Ça sera l’occasion de goûter les premiers Dim Sum de notre voyage : vous savez, ces grosses brioches vapeur légèrement sucrées et souvent fourrées de viande hachée mélangée à des épices.

La première rencontre de notre voyage, dans le quartier de Chinatown à Singapour L'un des nombreux food courts de Singapour où l'on peut goûter aux spécialités des différentes cuisines du pays

Bon, on va être honnêtes avec vous : nous n’avons pas vu la relique de la dent de Bouddha. Mais ce qui nous a impressionnés, c’est de pouvoir observer une cérémonie bouddhiste et être les témoins de la ferveur des fidèles. Les dorures et statues, les chants au rythme des percussions ainsi que l’air chaud mêlé aux odeurs de street-food… Il n’y a plus aucun doute possible : notre périple vient de commencer !

La prière dans le temple de la relique de la dent de Bouddha à Singapour Une statue de Bouddha dans le temple de la relique de la dent de Bouddha à Singapour

Histoire de finir sur une note d’exploration culinaire, Meryll a décidé de goûter une patte de poulet. C’est un mets classique en Chine, et le goût n’a rien de bien particulier. Mais la texture, entre cartilage et petits os, aurait de quoi faire fuir le dentier de Mamie Simone au fond de sa gorge ! À essayer pour les plus curieux d’entre vous, mais en ce qui nous concerne, nous ne tenterons pas forcément d’en cuisiner à la maison à notre retour ! Dans tous les cas, vous pourrez vous délecter de cette expérience inoubliable en regardant la vidéo en haut de page 🙂

Quelques chiffres…

110 euros : les 4 nuits à The Inncrowd dans le quartier de Little India, 2 lits en dortoir de 8 avec douche commune en bon état.

253 euros : le prix minimum d’une nuit pour 2 dans une chambre du Marina Bay Sands. C’est sûr, c’est un peu plus chic 🙂

15,40 euros : pour monter jusqu’au Skypark, la plateforme d’observation du Marina Bay Sands, et profiter de la vue.

0,50 euros : les 2 bananes, histoire d’avoir des fruits au petit-déj. La confiture chimique à la fraise de la guest house c’est pas top quand même 🙂

1,27 euros : le ticket de métro pour aller de Bugis jusqu’à Marina Bay, si vous préférez les transports en commun.

0,33 euros : la grande bouteille d’eau, parce qu’il fait super chaud et que vous aussi, vous allez transpirer comme des boeufs.

GRATUIT ! La visite du temple de la relique de la dent de Bouddha ne vous coûtera pas un centime et on vous prêtera une écharpe pour couvrir vos petites épaules rougies par le soleil.

1,33 euros : les trois gros Dim Sums fourrés à la viande et aux épices et achetés dans la rue à Chinatown. Ils sont bons, ils sont beaux, ils sont chauds !

0,66 euros : la patte de poulet achetée dans la rue à Chinatown. Pour le dessert ou simplement satisfaire la curiosité de vos papilles. À ce prix-là, c’est donné ! On vous dit ça, on vous dit rien… 😉

L’anecdote

Comme on vous le disait plus tôt, nous avons trouvé les rues de Singapour presque trop propres ! C’est relativement surprenant, notamment en Asie du Sud-Est, et ça nous a fichu une sacrée honte lorsque nous avons marché en ville à notre retour en France…
La différence est en grande partie due aux nombreuses lois et interdictions locales, ainsi qu’aux punitions et amendes qui en découlent.

Il est par exemple interdit de cracher ou de jeter un mégot de cigarette par-terre. Il est aussi interdit de mâcher du chewing-gum à l’extérieur.

Plus embêtant les loulous, il est interdit de manger et de boire dans le métro. Un soir, on a failli payer une amende quand Solenne a voulu boire de l’eau par réflexe, et surtout parce qu’il faisait chaud !

Et le plus curieux pour la fin ! Connaissez-vous le durian, ce fruit que l’on trouve dans toute l’Asie du Sud-Est et qui sent vraiment mauvais pour nous, occidentaux ? Et bien il est formellement interdit d’en emmener un dans les transports en commun et dans les hôtels ! Un peu comme si en France, on faisait payer une amende salée à Mamie Simone qui monte dans le bus après ses courses avec un bon vieux munster dans son sac… Une loi difficile à mettre en place chez nous, qu’en pensez-vous ? 😉

Le monastère San Juan Dos Reyes de Tolède

Une journée à Tolède

Salut les loulous !

Vous avez envie de vous évader quelques minutes ? Suivez-nous !

Nous sommes toujours en Espagne ! Alors si vous ne savez pas quoi faire pendant une journée, venez prendre le train avec nous. Tolède ne se trouve qu’à une petite heure de Madrid et le déplacement en vaut largement la chandelle.

Ayant été influencée tour à tour par les grandes religions que sont le Christianisme, l’Islam et le Judaïsme, la ville dispose d’un riche patrimoine culturel et son architecture ainsi que ses nombreux lieux de culte vous émerveilleront tout au long de votre visite.

Et que dire de la cuisine espagnole ? Les spécialités locales raviront une fois de plus vos papilles, que vous ayez envie de goûter au cochon de lait ibérique à la broche, à la perdrix cuite à l’étouffée ou encore au délicieux petits gâteaux au massepain dont vous ne manquerez pas de ramener un petit ballotin à Mamie Simone.

A moins qu’elle n’ait une affection toute particulière pour les armes médiévales en tous genre. Mais dans ce cas soyez rassurés… C’est également une spécialité de la ville et de nombreux armuriers exposent leurs collections aux touristes !

Allez, on se retrouve très vite pour de nouvelles aventures !

Paella de fruits de mer à Madrid

Et si on « Vizeatait » Madrid ?

Salut les loulous !

Vous avez envie de vous évader quelques minutes ? Suivez-nous !

Aujourd’hui on vous emmène à Madrid la capitale de l’Espagne. Ah l’Espagne ! Le pays qui sent bon le jambon ibérique, les fruits de mer, le chorizo, les churros au chocolat chaud… Mais surtout, qui sent bon la paella ! D’accord, c’est une spécialité culinaire de la région de Valence et non de Madrid, mais c’est tout de même l’un des plats emblématiques du pays !

Est-ce que pour vous aussi, voyager c’est également découvrir une contrée par sa cuisine traditionnelle et émoustiller vos papilles avec les saveurs locales ? Êtes-vous toujours en quête d’une bonne adresse de gargotte, de marché ou de restaurant dans la ville ou le village que vous êtes en train de visiter ?

Pour nous, il est hors de question de quitter l’Espagne sans déguster une bonne paella ! Et en préparant notre dernier voyage, nous nous sommes dit que ce serait encore plus sympa de la manger en compagnie de madrilènes. Et pourquoi pas, directement chez eux !

Paella de fruits de mer à Madrid

Déjà, parce que les gens qui aiment les bonnes choses ne peuvent être que sympathiques. Mais aussi parce que nous savions qu’au restaurant, nous n’aurions pas la chance de pouvoir demander au chef ses secrets de préparation. Et enfin, parce que nous étions convaincus qu’il n’y aurait pas de meilleure paella que celle qui aurait mijoté spécialement pour nous en suivant scrupuleusement les conseils d’une vieille recette de grand-mère, comme Mamie Simone nous y a habitués.

C’est ainsi que nous sommes tombés par hasard sur le site internet vizeat.com. Nous avons pensé qu’il serait un peu plus simple et beaucoup moins stressant de passer par ce site plutôt que de courir dans les rues de Madrid vêtus d’une chemise rouge, portant 3 caméras et demandant à chaque inconnu s’il n’y avait pas moyen de dormir chez lui pour la nuit.

Dîner Vizeat à Madrid avec Sylvia

Au final, nous avons craqué et contacté deux membres de Vizeat pour deux soirées consécutives. Nos critères de sélection étaient bien entendu le prix proposé mais aussi notre feeling quant à l’hôte et l’impression que nous allions passer une bonne soirée en sa compagnie. Pour faire simple, on pourrait donc résumer Vizeat comme étant un délicieux mélange de AirBnB et de CouchSurfing appliqué à la cuisine.

Entrée de moules à Madrid

C’est ainsi que nous nous sommes rendus successivement chez Sylvia, puis chez Mercedes et Pedro. Les deux soirées ont été complètement différentes, du quartier où ils vivent au menu qu’ils proposent, en passant par le déroulement de la soirée. Mais dans les deux cas, nous avons été enchantés !

Sylvia ne parle qu’un peu l’anglais, mais en entrant dans son studio du centre-ville de Madrid, nous étions persuadés de passer une excellente soirée. Autour de sa table coquette dressée pour l’occasion, elle nous a initié à différentes spécialités de poisson et de fruits de mer.

Cataplana de marisco à Madrid

Nous avons pu goûter une entrée à base de gulas, une espèce de surimi espagnol dont les jeunes anguilles sont l’ingrédient principal. Sylvia a également partagé avec nous sa passion de la cuisine portugaise avec nous en nous servant une cataplana de fruits mer subtilement relevée, spécialité de l’Algarve.

Entrée de gulas à Madrid
Malgré la barrière de la langue, la soirée s’est tellement bien passée que Sylvia nous a proposé de la finir ensemble en allant chanter au karaoke… en espagnol, alors que nous n’en comprenons que quelques mots ! Comme quoi, quand chacun y met du sien, le langage n’est pas une barrière !

Avec Mercedes à Madrid

Mercedes et Pedro, quant à eux, habitent un quartier résidentiel de Madrid. Ils nous ont avoué être un peu stressés car nous étions leurs premiers convives de la sorte, et d’un pays étranger en plus ! Pour une première, on peut dire que ce fut un sans-faute.

Le couple nous a sorti le tapis rouge et nous a fortement surpris en insistant pour parler en français, parfait soit dit en passant, durant toute la soirée. Mais la plus grande surprise se trouvait dans la cuisine, où une délicieuse paella de fruits de mer était en train de mijoter.

Cuisson de la paella à Madrid Préparation du riz de la paella à Madrid Cuisson de la paella à Madrid

Pedro s’est fait une joie de nous expliquer les différentes étapes de la préparation, et nous nous sommes empressés de prendre note. Et oui, grâce à Mercedes et son mari, nous pourrons désormais voyager en Espagne depuis notre cuisine !

Devons-nous préciser, et vous donner encore plus faim, qu’avant la paella nous avons eu droit à un défilé de spécialités locales à travers diverses autres mises en bouche ?

Soupe, jambon ibérique bellota, fromages, et autres tapas accompagnés d’un excellent vin espagnol ont ravi nos papilles tout au long du dîner.

Entrée chips et anchois à Madrid Entrée de chorizo à Madrid Entrée plat de fromages à Madrid Entrée de thon à Madrid

Ces deux soirées nous ont définitivement convaincus et donné l’envie de retenter l’expérience Vizeat dans d’autres villes et pays. Au-delà du délicieux repas partagé, ces rencontres nous auront beaucoup marqués.

Pour nous, il n’y a rien de plus fort en voyage, que lorsque celui-ci nous permet de rencontrer de nouvelles personnes et d’apprendre à leur côté tout en se disant que ceux qui étaient alors inconnus peuvent devenir de nouveaux amis.

Avec Mercedes et Pedro à Madrid
Nous nous souviendrons de cette soirée avec Sylvia durant laquelle nous avons tellement ri, et nous lui souhaitons de pouvoir un jour réaliser son rêve en ouvrant son propre restaurant. Nous nous rappellerons aussi de la recette de la divine paella de Mercedes et de Pedro, qui au moment de nous raccompagner, nous ont répété que nous avions des amis à Madrid.

Et bien Sylvia, Mercedes, Pedro, vous avez aussi des amis en France et ce serait un plaisir que de vous recevoir à notre tour pour vous faire découvrir les merveilles culinaires de notre pays.

Quant à la fameuse recette de paella, si vous voulez l’obtenir, n’hésitez pas à nous écrire. Nous vous inviterons peut-être à la manger avec nous. Mais le mieux serait bien sûr de vous rendre à Madrid et de saluer chaleureusement de notre part nos hôtes d’un soir 😉

Stand de jambon ibérique au marché San Miguel de Madrid

Pause déjeuner au marché San Miguel de Madrid

Salut les loulous !

Vous avez envie de vous évader quelques minutes ? Suivez-nous !

Vous avez un petit creux ? Allez, venez avec nous à Madrid, la capitale de l’Espagne ! Nous allons manger au Mercado San Miguel près de la Plaza Mayor.

Ce marché couvert est une véritable institution pour les madrilènes qui déambulent dans les allées toute la journée à la recherche du prochain tapas qu’ils pourront déguster.

Alors cette fois, on ne vous promet pas de grands efforts physiques, mais une aventure gastronomique pour tous les amoureux de la cuisine méridionale. Si vous avez envie de jambon ibérique, de chorizo, de viande à la plancha, ou encore de salades de fruits frais, ne résistez plus et venez avec nous !

Et pour étaler votre culture culinaire lors du prochain repas de famille chez Mamie Simone, vous pourrez toujours raconter que vous connaissez tous les secrets du jambon Bellota. Comment ça, vous voulez qu’on vous raconte ? Ah non, le mieux serait que vous veniez sur place pour entendre ces secrets de la bouche d’un madrilène !

Allez, on se retrouve très vite pour de nouvelles aventures !

Coucher de soleil sur le Tage à Lisbonne

Une minute au Portugal à Lisbonne

Salut les loulous !

Vous avez envie de vous évader quelques minutes ? Suivez-nous !

Vous n’avez rien de prévu pour la fin de l’année ? Ca tombe bien, nous non plus. Ne laissez pas Mamie Simone seule devant les émissions télé de la Saint-Sylvestre et rejoignez-nous tous les deux à Lisbonne, la capitale ensoleillée du Portugal.

Nous allons passer une minute ensemble à explorer la ville et son atmosphère alors que Noël vient d’être célébré. Du château Sao Jorge, nous prendrons le fameux Tram 28 et nous passerons par le centre animé et la Praça do Comércio.

Nous nous émerveillerons devant les grandioses monuments de Belém et nous traverserons même le Tage en ferry pour nous rapprocher de la fameuse statue du Cristo Rei et avoir une vue panoramique sur la ville et sur le Pont du 25 Avril.

En rentrant, vous pourrez raconter à vos amis que vous avez visité une ville aux allures de Rio de Janeiro et de San Francisco à deux heures de vol de chez vous !

Allez, on se retrouve très vite pour de nouvelles aventures !